Le Socle des Vertiges · Création 2011 ·

Le Socle des Vertiges est une fiction, une histoire racontée par deux frères dont un légitime et un renégat (Fido et Roger) qui convoquent leur amour et leur fratrie. Leur espérance est éprouvée par un cri qui assiste à la déchirure du tissu familial, le leur.
 Emprisonnés dans les quartiers les plus ignorés de Brazzaville (Crâneurs et Mouléké), où même l’arrivée de la civilisation a su marquer son doute ; et la modernité pour un cauchemar. Le Socle des Vertiges pose le problème du territoire et de l’appartenance à une société où l’identité est affaire de culture actuelle. Nos deux protagonistes partent de la mort de leur père (Joachim), pour remonter l’amour de Diane, qu’ils se sont choisi d’aimer, en passant par la mafia du secteur, l’enclavement de la zone, jusqu’à faire entendre le silence de leur mère Jane qui révèlera bien tardivement le secret de leur naissance. Fido et Roger arrivent à secouer la charpente de leur condition humaine, en faisant parler tout un monde, personnages comme mouvement, pour libérer le nœud d’une haine longtemps étouffée, d’une incompréhension à laquelle l’histoire les a coincés. Une incapacité d’avancer autrement que par ce cercle des vertiges qui les habite et les fait tourner en rond.

 

Sans répit se prononce à chaque mouvement, un cyclone en spirale qui s’ébranle de violence en violence et finit par faire disparaître sans laisser le temps de se poser la moindre question. Nos deux protagonistes se donnent le défi d’arrêter, de saisir en pleine voltige, le socle qui fait tourner la manivelle de l’éternel recommencement.

Générique

+

Texte et mise en scène | Dieudonné Niangouna


Collaboration artistique | Laetitia Ajanohun

Distribution | Abdon Fortuné Koumbha, Ludovic Louppé, Papythio Matoudidi, Harvey Massamba, Dieudonné Niangouna, Ulrich N’Toyo

Création musicale et musiciens  | Pierre Lambla

Scénographie | Ludovic Louppé, Papythio Matoudidi et  Dieudonné Niangouna

Régie plateau | Papythio Matoudidi

Vidéaste | Aliénor Vallet

Régie générale et lumière | Nicolas Barrot

Régie son | Félix Perdreau

Chargé des costumes | Ulrich N'Toyo

Production déléguée | Le Grand Gardon Blanc / Cie Les Bruits de la Rue

Coproduction |  Théâtre Nanterre-Amandiers, Parc de la Villette (WIP Villette) Festival International des Francophonies en Limousin, Théâtre de Saint-Quentin en Yvelines,  ARCADI

Avec le soutien du Fonds SACD Théâtre, du Centre National du Théâtre, de l’Institut Français, de la DRAC Ile-de-France, de l’ADAMI et de l’Espace Tiné de Brazzaville

DIEUDONNE NIANGOUNA

DIEUDONNE NIANGOUNA